Pour quel métier êtes-vous faits ?


Berlin est très largement première par le nombre total de sociétés cotées , devant Francfort , Dresde , Hambourg , Leipzig et Munich 96 [ ].

Reprenons les bases de l’assurance de prêt immobilier.


Concurrencée, la Compagnie des eaux de Paris voit ses actions s'effondrer dès l'été Elle réagit en se diversifiant, créant la Chambre d'assurance contre les incendies , au capital de 4 millions de livres. Le quatuor qui spéculait contre elle Clavière , Brissot , De Batz et Delessert créé trois mois après une rivale, la Compagnie d'assurances contre l'incendie [ ] , au capital de 8 millions de livres [ ]. Toutes deux proposent des contrats d' assurance-vie.

En , Loménie de Brienne remplace Calonne. La Bourse suit le mouvement avec vingt ans de retard, et seulement pour les canaux, juste avant que la croissance soit stoppée par les guerres napoléoniennes.

Sans que leurs producteurs soient cotés en Bourse, charbon , acier et coton deviennent moins chers, grâce aux bonds de la productivité. Sa production centuple et les proportions sont inversées. En , David Dale créé la ville-champignon de New Lanark. Cette région d' Écosse comptera 91 filatures dix ans après. L'essentiel est à Manchester, relié depuis à la Mer d'Irlande par le canal Min.

John Kennedy industriel y est le premier filateur. Dans ses Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations Adam Smith cite fréquemment le canal du Midi , qu'il a visité [ ] , et défend la division du travail pour l'innovation technologique [ ] , à la base de la révolution industrielle anglaise [ ]. La productivité est dopée par la machine à vapeur et la baisse des prix du charbon , qui circule sur les canaux pour un coût divisé par deux: La spéculation se focalise exclusivement sur les 54 sociétés de canaux émettant des actions entre et , pour un total six millions de sterling.

Les souscriptions sont annoncées dans les journaux régionaux, qui décrivent une canalmania , loin de Londres. Chaque nouveau canal valorise le réseau de transport, constitué aussi des Turnpike Trusts , du cabotage commercial, permis par l'insularité de l' Angleterre , et des nombreux aménagements de rivières , tracés depuis un demi-siècle à grâce à des votes du Parlement permettant de dépasser les conflits de propriété: Aire and Calder Navigation , Weaver Navigation , Mersey and Irwell Navigation , Navigation Douglas , les écluses de la Tamise ou le Canal de Sankey , reliant le charbon du Lancashire aux chaudières à raffiner le sel.

Le capital des canaux est provincial, souvent très disséminé… et très peu échangé. Le règlement du Canal Manchester Bolton and Bury interdit de détenir plus de 5 actions. Lors de la création du Canal Leeds-Liverpool , des actionnaires n'en ont que 5. Achevé en , ce sera l'un des plus rentables [ ]. Il avait racheté la Navigation Douglas , promue dès , par l'ingénieur Thomas Steers pour désenclaver les mines de Wigan et emporté par le Krach de La spéculation s'est accélérée sur la période La Trent Navigation organise en une enchère de son action à sterling contre 50 en Celle du canal Erewash , achevé dès , monte de 50 à sterling [ ] grâce à son gros trafic de charbon.

Les actions de canaux chuteront en , l'année qui voit une vingtaine de compagnies ferroviaires entrer en Bourse de Londres. Dès , un sur deux n'est plus rentable. Adam Smith est désormais éclipsé par l' agent de change David Ricardo , qui a fait fortune lors des spéculations des années En , il publie Des principes de l'économie politique et de l'impôt , vantant l' avantage comparatif: Les Treize colonies d'Amérique obtiennent leur indépendance en après une guerre qui les a ruinées: Thomas Jefferson , secrétaire d'État et leader républicain , veut son refinancement.

Alexander Hamilton , secrétaire du Trésor et leader fédéraliste , obtient en échange que Philadelphie soit capitale fédérale [ ]. La Bourse de Philadelphie naît ainsi en , sur Chestnut street [ ] , pour coter un emprunt fédéral de 8 millions de dollars, qui restructure la dette des ex-Treize colonies [ ]. Les ex-créanciers hollandais acceptent alors, en , de continuer à investir en Amérique. Ils financent par des obligations la spéculation sur des millions d'acres de terres vierges, à l'ouest de New York et de Washington [ 76 ].

L'État emprunte aussi pour l' US Navy , créée par les Naval Acts de et , les Anglais ayant confisqué les navires de guerre américains pendant la Guerre d'indépendance. Après l'or sud américain côté à Londres, le charbon belge apporte de nouveaux placements dans les années , puis l'État pilote la formidable expansion du chemin de fer , en tant qu'opérateur en Belgique , propriétaire des terrains en France et régulateur attentif dans les pays anglo-saxons.

Les États-Unis sont le pays où les actions jouent le plus grand rôle, après la Belgique dans les années , les autres pays se rattrapant 35 ans après:. Ensuite, elle progresse surtout en Allemagne, et en France, tout comme les actions et obligations d'entreprise. Aux États-Unis , les marchés d'actions profitent du dynamisme bancaire de la Nouvelle-Angleterre années puis de la très forte croissance démographique, minière et ferroviaire après la Guerre de Sécession , qui permet des valorisations élevées.

En Europe, la part des actions dans les actifs augmente partout vers , la France étant le seul pays où elle reste inférieure à celles des obligations d'entreprise.

Les Bourses belges et anglaises bénéficient très tôt d'une presse économique libre et exigeante envers les entreprises. Rien qu'à Londres , 52 journaux boursiers naissent en un siècle [ ] , parmi lesquels Le cours des échanges et autres choses [ ] de James Vetenhall en , le Financial and Commercial record en et le Circular to bankers d' Henry Burgess , hebdomadaire économique de huit pages, lu dès dans les Country banks ou The Economist , né en Les publications économiques se multiplient après la Révolution belge: Ses révélations sur le financier André Langrand-Dumonceau et sa puissance financière catholique stoppent la Société impériale des chemins de fer de la Turquie d'Europe [ ].

Armand Mandel fonde ensuite à Paris Le Pour et le Contre , vigoureux ancêtre de La Vie française et dénonce le Scandale de Panama , relançant l' Histoire de la presse économique et financière en France muselée par la censure du Second Empire , sous lequel naît en La Semaine financière Famille Rothschild , concurrencée en par Le Journal des actionnaires , bonapartiste , de la Caisse générale des actionnaires.

Journal des chemins de fer reste alors une référence. En cas de délit, biens confisqués, deux ans de prison , et exposition publique du coupable, avec un écriteau sur la poitrine mentionnant: La corporation des agents de change est dissoute par la loi Dallarde de [ ]. Cette activité devient ouverte à tous, à la seule condition d'en faire son seul métier.

La loi du 30 août limite la durée des séances boursières à une heure, entre 25 agents de change. Cinq d'entre eux sont chargés de publier les cours dans la presse , ou par affichage.

Responsables sur leur fortune personnelle, ils ont le monopole de la négociation dans chaque Bourse régionale: Le code du commerce de renonce à les placer sous la tutelle des marchands: Sur les nommés entre et , 30 démissionnent, 12 sont destitués, 4 se suicident [ ]. En quinze ans, la Bourse de Paris change quatre fois de lieu. Fermée le 27 juillet , elle rouvre sous le Directoire , le 10 mai au Louvre. Fermée à nouveau le 13 décembre , elle est rétablie le 12 janvier dans l'église des Petits-Pères, devenue bien national , tandis que des échanges informels ont lieu au Palais-Royal , où la Bourse s'installe officiellement le 7 octobre Le 23 mars , elle déménage dans un hangar sur le terrain de l'ex- couvent des Filles-Saint-Thomas [ ] , autre bien national, détruit après les exactions des royalistes des Filles-Saint-Thomas , qui en avaient fait leur repaire.

Sur ses ruines démarre en la construction du palais Brongniart , inauguré le 6 novembre , en face du Théâtre des Nouveautés , futur Théâtre du Vaudeville. Le coût de la construction est couvert par les souscriptions des agents de change , gouvernement et mairie de Paris complétant.

Le banquier franco-américain Stephen Girard rachète en la First Bank of the United States , pour financer la guerre de La Second Bank of the United States lui succède en avec un capital triplé, de 35 millions de dollars , détenu par l'État et Stephen Girard.

Cette banque centrale plus solide permet au nombre de banques de s'envoler: Mais leur nombre trop élevé entraîne la crise bancaire de , quand les créanciers anglais réclament leur or. Pour y remédier, Boston invente en le système Suffolk , chambre de compensation pour les billets de banque.

Lors des guerres napoléonienne , elle tente, sans succès, de s'inspirer du succès de la canalmania anglaise. Le reste est constitué de l'action Banque de France [ ] , qui vient d'être créée. Ensuite, la longueur des canaux français triple entre et , grâce au plan Becquey du 5 août [ ].

Les investisseurs s'en méfient, les levées de fonds sont rares et les échanges anémiques. Du fait de transactions rares, la volatilité des actions de canaux reste élevée: Après quinze années de guerres de libération , 26 sociétés minières [ ] entrent en Bourse de Londres , souvent dirigées par les élites de ces nouvelles républiques [ ].

Près de 12 millions de sterling sont levés. Des centaines de techniciens anglais viennent moderniser l'extraction d'argent-métal, dont a besoin l'économie anglaise après la famine monétaire des années Elle exporte en échange le coton de Manchester , faisant aussi la fortune des distributeurs, comme les frères Arnaud , qui ouvrent à Mexico en leur grand magasin.

Au Chili , l'ex-ministre des Relations extérieures Mariano de Egana , ambassadeur en Europe , négocie la reconnaissance officielle par Londres et un grand emprunt. La Compagnie du Pérou , capitalisée de deux millions de sterling, extrait du Cerro de Pasco un tiers de la production d'argent du pays.

La partie orientale devient la Bolivie , fidèle à Simón Bolívar , qui nationalise des mines abandonnées, le 2 août [ ] , [ ] , futur président colombien, et James Paroissien , médecin anglais devenu général bolivariste. En Colombie , l'ingénieur des mines Jean-Baptiste Boussingault , conseiller de Bolívar, accueille britanniques des mines d'or et d'argent de la Vega de Supia [ ] , sur un gisement remarqué en par son ami Alexander von Humboldt et mis en garantie par Bolivar auprès de créanciers anglais pendant les guerres de libération.

Deux écoles sont bâties dans la ville. La Bourse de Londres ne comptait que sociétés en , capitalisant 48 millions de sterling. Douze mois après, autres ont souhaité lever millions, dont 38 millions pour les mines et 52 millions pour les sociétés d'investissement [ ]:. Sur 8,5 millions de sterling de minerai extraits en Amérique latine , la moitié l'est au Mexique , où Augustin I er a accepté de s'exiler sans combattre.

L' État de Guanajuato obtient sa constitution en avril , se réjouit le diplomate anglais Henry George Ward [ ]. Fondée en août, la Compagnie anglomexicaine a acheté quatre mines dont la riche Valenciana.

Mais il reste à pomper les galeries inondées de Zacatecas , louées au comte Pérès Galvez. Le quintuplement espéré de la production prendra quatre ans. Le mercure pour traiter le minerai manque, à la suite d'un effondrement sur le site producteur péruvien de Santa-Barbara. Seul le Chili a des mines de charbon. La demande pour les actions et les emprunts s'assèche. Le taux d'intérêt remonte. Fin novembre , la Banque de Plymouth fait faillite. Le 5 décembre c'est celle de Peter Pole à Londres [ ] , lié à 44 Country banks.

En tout, 59 banques anglaises sont menacées de faillite entre octobre et février [ ]. Des épargnants veulent convertir leurs billet de banque en or. Du 12 au 13 décembre , les transactions financière sont paralysées. Le surlendemain, le cours des actions sud-américaines s'effondre, c'est la crise boursière de Le krach entraîne l'adoption en urgence du Bank Charter Act de , réservant l'émission de billets aux banques ayant plus de six associés. Première société à y être cotée, la Banque nationale d'Autriche [ ] , mais elle existait en fait lors des siècles précédents.

La Banque de Bethmann innove: Ludwig von Meseritz, chroniqueur de la Diète réunie à Francfort à partir de , passe à la chronique boursière dans Les Affinités électives , journal de Johann Cotta et Goethe [ ]. La Bourse de Berlin , créée en et réformée en , ne prend vraiment son essor qu'en , via des obligations prussiennes émises à Francfort [ ]. Berlin cote deux sociétés de chemin de fer en puis vingt-neuf dès , la première étant Berlin-Potsdam, grâce à un programme public de construction des voies ferrées [ ].

La Bourse de Hambourg se montre particulièrement active à la fin des années , après la création de la Darmstädter und Nationalbank et de la Norddeutscher Lloyd , jouant le rôle d'intermédiaire entre Londres ou Paris. Céréales et café y sont aussi négociés [ ]. Le bâtiment boursier, plus ancien d'Allemagne, construit en par Wimmet et Forsmann sur l'ex-couvent Maria-Magdalenen est agrandi en , et En , l'hôtel de ville fut édifié à l'arrière [ ].

Mais le Reichstag, en , prescrit le registre de Bourse en général et les marchés à terme, contribuant au déclin des Bourses de Berlin , Breslau , Francfort , Hambourg , et Munich. La Suisse reste alors dans l'ombre de son voisin allemand. La plus ancienne bourse helvétique naît à Genève en [ ] , suivie de Bâle , Lausanne et Zurich , Berne , Saint-Gall et Neuchâtel Les trois premières relèvent d'abord de législations cantonales.

La Bourse de Madrid est fondée le 10 septembre , dans une Espagne où la spéculation boursière est mal vue d'une bonne partie de la population [ ] , par Luis López Ballesteros , ministre des Finances depuis , très soucieux de faciliter la gestion des emprunts publics espagnols, qui ont mauvaise réputation sur les autres Bourses européennes, pour plusieurs raisons, politiques et financières [ ].

Les conditions sont déplorables en raison de l'hostilité des monarchies européennes et de l'épuisement du Trésor espagnol. Ensuite, de à , le Roi d'Espagne, rétabli dans ses pouvoirs, décide de ne pas rembourser ces emprunts. Une partie des titres sont ensuite achetés à bas prix en raison de défaut de l'État espagnol qui fait fuir les investisseurs. La rente espagnole ne pourra ensuite plus être cotée à Londres jusqu'en , les banquiers hollandais y sont également hostiles et les banquiers parisiens vont la rafler dans les années [ ].

Les sociétés privées sont absentes ou très peu présentes à la création de la Bourse et jusqu'au début du siècle suivant. Les actions des rares entreprises qui sont présentes, des mines et des compagnies de chemin de fer à partir des années , sont très peu échangées jusqu'en Après la famine monétaire des années , l' Angleterre suspend la convertibilité de la livre sterling pendant deux décennies, puis s'inspire des États-Unis, où les associés des banques ne sont pas responsables sur leurs biens personnels, facilitant la souscription d'actions.

Dès , le capital des banques américaines est 2,5 fois celui des banques anglaises [ ]. Plus de la moitié sont en Nouvelle-Angleterre , d'une taille moyenne modeste. Les États-Unis ont 75 banques cotées dont 18 à Boston, 11 à Baltimore et 20 à New York , d'un capital global de millions de dollars, si on y ajoute les sociétés financées par les États [ ]:.

En , banques américaines ont émis pour millions de dollars de papier-monnaie. Le parti Whig décide qu'il suffit désormais d'un dépôt en titres, au Contrôleur de la monnaie pour ouvrir une banque. La Bourse de Londres accueille à son tour 30 banques entre et , puis 59 en , grâce au Bank Charter Act de , qui exige un niveau minimum de capitaux propres [ ]. Parmi elles, la National Provincial Bank et la Westminster Bank [ ] , au capital assez solide pour émettre massivement des billets de banque.

Il explique qu'en cas de moindre émission monétaire, le montant total des lettres de change se trouverait aussi réduit, en se basant sur une étude auprès de banques [ ]. Les actionnaires parisiens s'y intéressent pourtant: Les banques françaises ont moins besoin de capitaux car peu de clients.

Plusieurs centaines de puits belges existaient déjà autour de Liège , souvent sous forme coopérative. La Société générale de Belgique SGB , fondée à la Révolution belge de , investit les cinq années suivant dans une quarantaine d'entreprises, dont 15 aciéries et 7 mines de charbon, et les fait entrer en Bourse de Bruxelles. Parmi elles, la Société des hauts-fourneaux, usines et charbonnages de Marcinelle et Couillet , la Société des Produits de Flénu [ ] , au capital de 4 millions de francs [ ] , et la Société du Levant de Flénu.

Les cours des deux dernières sont multipliés par 3,5 et 3,4 en vingt ans [ ]. Stimulée par leur succès, la petite Compagnie des mines de Douchy française fait encore mieux: Même s'il faudra attendre deux ans pour qu'elle produise un million de tonnes, les investisseurs prennent conscience que le gisement belge se prolonge vers l'ouest, jusqu'au Pas-de-Calais français.

Grâce aux coulissiers , les Mines de charbon de Belgique sont cotées aussi à Paris , où dès les pigeons de Charles-Louis Havas apportent à midi les cours de l'ouverture à Bruxelles. Malgré le morcellement de leur capital , les mines belges et françaises se concertent pour réguler l'offre mondiale de charbon [ ] et tempérer les fluctuation des prix de vente. La cotation en Bourse des multiples concessions minières, dont les frontières étaient souvent disputées, facilite les rationalisations et le partage des infrastructures , comme lorsque la Société générale de Belgique créée en la Société Crachet-Picquery.

Le dynamisme belge profite d'un système télégraphique jugé le plus fiable et le moins cher du monde, à qui la Bourse apporte la moitié de ses revenus [ ]. Dans les années , l'histoire se répète avec la Guerre de la banque centrale , entre Nicholas Biddle , son gouverneur depuis , et le président américain Andrew Jackson. Ce dernier l'emporte en décembre En 70 ans [ ] , les introductions en Bourse ont totalisé millions de dollars à Philadelphie , dotée d'un nouveau siège en , reliée à New York en janvier par un Pony Express du Journal of Commerce , puis en [ ] , [ ] par un télégraphe optique miroirs le jour et flash lumineux la nuit conçu par le courtier William C.

Bridges [ ]. La Magnetic Telegraph company le remplace en , ses client sont les courtiers [ ]. Philadephie vit un déclin rapide après la Panique de [ ]: C'était le pronostic du journaliste Gordon Bennett , qui a lancé le New York Herald , doté des premières pages boursières, ce qui indispose les banquiers. Les Associés de Boston détiennent 40 pour cent des banques de la ville après la crise et à New York, trois-quart des courtiers du Curb font faillite [ ].

Six ans plus tard, les 24 courtiers cotent aussi leur première société privée, la Compagnie d'assurance de New York [ ] de Charles M. Il ne cote que dix banques et 13 assurances, toutes locales [ ]. En , c'est 12 banques et 19 assurances [ ] , en plus de 8 emprunts publics. Les sociétés non-financières n'apparaissent qu'en , avec la Mohawk and Hudson Railroad.

Mais sur les titres cotés, 89 concernent encore la région de New York [ ]. Wall Street s'ouvre à son tour à la Mohawk and Hudson Railroad en Il est financé surtout par des obligations , dans un pays habitué aux rentes constituées: Le coût des investissements et la concurrence font peur. Les dirigeants des compagnies ferroviaires privilégient une rentabilité financière pure, via la sous-capitalisation partager les bénéfices entre un moindre nombre d'actions.

Les capitaux propres dominent au contraire le financement du rail anglais: Au même moment, l' investissement total français est quinze fois moins élevé [ ]. La presse de Liverpool décrivent les enchères d'actions dès [ ]. Une Bourse est fondée en à York par des passionnés de technologie [ ] , le chemin de fer étant suivi par plus de vingt journaux anglais [ ]. Toutes les classes sociales s'y intéressent, note The Economist [ ].

Dès janvier , la loi créé la Railway Clearing House , qui mutualise les coûts billets, contrôles, reversements d'une compagnie à l'autre et institue des tarifs différenciés. Moins rentables mais plus prometteuses, les petites compagnies complètent les grandes, pour un maillage optimal du territoire.

La Banque d'Angleterre soutient les créanciers des petites sociétés [ ]. Ce système s'emballe en , quand le parlement anglais autorise sociétés ferroviaires, contre 37 en et 24 en [ ]. La sidérurgie française a moins bien anticipé cette croissance rapide: Le krach est plus sévère pour les chemins de fer français, comparativement plus endettés que les anglais car moins solides en capitaux propres: La seule ligne à résister est la Paris - Lille de la Compagnie du chemin de fer du Nord.

C'est aussi la seule bien capitalisée: La Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon est sous-capitalisée avec seulement millions de francs, pour un parcours deux fois plus long. En faillite dès , elle est nationalisée le 17 août , à la demande d' Alphonse de Lamartine [ ]. En , beaucoup de lignes sont interrompues en rase campagne, emportées par des remboursements de crédits qui ont mangé leurs capitaux propres.

Cinquante ans après, ce sera 25 fois plus [ ]. Entré en Bourse en novembre , avec un capital de seulement 60 millions de francs, il fera faillite en douze ans et déçoit rapidement: Ce n'est pas encore assez: Par des fusions, Napoléon III le regroupe en en 11 compagnies [ ]. Les années voient un essor parallèle du chemin de fer , des Bourses régionales et du télégraphe électrique, qui permet à la presse d'informer sans trop de retard. Auparavant, elle peinait à amortir les coûts de collecte de l'information.

Dès , Arthur Tappan et Samuel Morse , du Journal of Commerce , achètent une Goélette pour intercepter les gros navires arrivant d'Europe, se faire lancer les journaux dans un panier, puis transmettre les nouvelles à Wall Street , par le Télégraphe Chappe. La connexion entre Bourses profite surtout à New York , où l' Associated Press est créée en par six quotidiens. Objectif, se procurer les nouvelles européennes avec un jour d'avance, dès l'arrivée des navires de la Cunard à Halifax, en Nouvelle-Écosse , première escale.

Une goélette rapide traverse ensuite la petite baie de Fundy jusqu'à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Les nouvelles importantes y sont télégraphiées à Wall Street. Le télégraphe électrique déploie ses premières lignes en , mais sans les mêmes garanties de confidentialité. Spécialisé dans les nouvelles financières, Paul Julius Reuter en fait son arme, quand il concurrence son ex-employeur Havas en fondant en l'agence Reuters , d'abord à Aix-la-Chapelle , puis dans les locaux mêmes du London Stock Exchange en , l'année de la pose du premier câble transmanche.

L'engouement pour le chemin de fer donne naissance dans les années à une trentaine de Bourses régionales anglaises, abritant en général un télégraphe dans leurs locaux dans la décennie suivante. Les Bourse des valeurs de Manchester et Liverpool sont créés dès , par l'intérêt pour les actions de chemin de fer de courtiers locaux qui avaient aussi investi dans les actions de canaux. D'autres Bourses régionales anglaises voient le jour dans les dix années qui suivent par le même processus [ ].

À Manchester, en et , William Gibson et Thomas Langston, richissimes assureurs, publient dans la presse des listes d'actions des canaux qu'il achètent et vendent, puis y ajoutent des actions de chemin de fer [ ]. Le 7 novembre est fondé la Bourse des valeurs de Manchester dans une pièce du Manchester Cotton Exchange. Elle accueille 23 société cotées, dont une l'est aussi à Londres a bientôt son propre bâtiment, qui a coûté livres sterling. La Bourse des valeurs de Liverpool ouvre aussi en Ridsdale, courtier en canaux et chemin de fer , fait publier dans la presse en les cours d'une liste de 30 actions ferroviaires, dénotant un fort intérêt local qui rebondit entre , quand le nombre de courtiers passe de 4 à 36 [ ].

Il est cependant décidé peu après de rembourser leur cotisation aux membres qui ne sont pas courtiers. À Bristol , ville portuaire, il y a deux courtiers en , qui opèrent par des annonces dans la presse et sont rejoints par une nuée de spéculateurs.

Puis la fièvre retombe mais en reprend en La Bourse des valeurs de Leceister cote 32 actions de canaux et 19 de chemin de fer en À Hull, une cinquantaine de courtiers sont apparus en , la plupart de ceux dont la profession est identifiée ont d'abord une activité portuaire.

La Bourse des valeurs de Manchester réunit 89 courtiers dès L'année précédente, une règle a été votée pour interdire les échanges avec les non-membres, ou à n'importe quel moment, où dans les alentours du marché, témoignant du désir d'une centralité des échanges et de la formation des cours.

En , une pétition s'indigne que des échanges aient lieu avec des non-membres dans une salle de l' Electric Telegraph Company [ ]. Comme pour les canaux, l'étude d'une douzaine de compagnies étudiées sur la période montre un actionnariat essentiellement local et stable, qui a conservé un quart des actions entre et , même pour les deux plus grands chemins de fer de province, ceux de Liverpool et Manchester [ ].

La Bourse des valeurs de Liverpool cote sociétés en , parmi lesquelles sociétés ferroviaires anglaises, soit trois fois plus que Londres, qui en a seulement 66, dont 45 négociées régulièrement. Liverpool a aussi 40 sociétés de chemin de fer étrangères et 8 banques [ ]. Liverpool et Manchester s'intéressent ensuite aux lignes secondaires. De à , le montant des augmentations de capital du secteur passe de 43 à millions de sterling, avant d'être stoppé par le krach de De très local au début, dans les régions industrielles, le marché boursier anglais commence un peu à se nationaliser [ ].

La région londonienne reste minoritaire en nombre d'actionnaires à Liverpool et Manchester mais fournit les plus gros [ ]. En , les actions ferroviaires à Londres, deuxième secteur le plus actif après la dette publique, sont aussi la 2 e capitalisation: Les titres étrangers pèsent alors déjà 69,7 millions de sterling et les chemins de fer étrangers 31,3 millions de sterling [ ].

En , la Bourse des valeurs de Glagow cote sociétés de chemin de fer , dont un quart, soit 23 sociétés, sont aussi en Bourse de Londres , mais seules un tiers des actions convergent. Les quinze années suivantes voient le télégraphe permettre des arbitrages réguliers. En , quasiment toutes les sociétés de chemin de fer seront cotées sur plusieurs marchés anglais [ ].

Avec 20 à 30 ans de retard sur le monde anglo-saxon, la Suisse de James Fazy , l'Allemagne de David Hansemann et la France des Saint-simoniens de la deuxième génération se dotent des premières banques correctement capitalisées, qui investissent en capitaux propres dans le rail ou l'industrie, alors que la Panique de aux États-Unis a rappelé la fragilité des jeux de dominos bancaires. Une Bourse de valeurs de Genève , très conservatrice, est fondée en par la Société des agents de change, née en , alors que la Suisse veut rattraper son retard ferroviaire sur les autres pays , sous l'impulsion de la révolution de menée par le Premier ministre radical James Fazy.

Ses projets de Bourse très règlementée sont ainsi court-circuités par les agents de change. Depuis plusieurs décennies en Suisse, les radicaux reprochent aux financiers d'investir dans des projets étrangers pharaoniques au détriment de l'économie locale.

Fondateur en du Journal de Genève , James Fazy a publié en une satire mettant en scène un actionnaire et son banquier qui projettent de construire un pont entre la Terre et la Lune [ ]. Pour leurs placements financiers, les Genevois, recourent aux banques privés et se montrent peu intéressés par une bourse de valeurs [ ]. Entre et , le commerce et l'industrie locaux n'ont jamais réclamé sa fondation, même si la ville compte un nombre record de 85 millionnaires [ ]. En , la loi a réservé à cinq personnes la profession d'agent de change, avant l'annexion française de Les courtiers sont 20 en à Genève, où une bourse de commerce est fondée en , mais peu active [ ].

En , l'agent de change Jaques Reverdin, ancien de la Banque Pictet , a proposé la première cote officielle genevoise, en vigueur dans son établissement, publiant les rendements obligataires qu'il propose [ ].

Deux ans après le krach de , les projets ferroviaires reviennent après bien des obstacles. Crainte de l'urbanisation, rareté du charbon et souhait d'oublier la centralisation voulue par l'occupant français de font que "l'industrie la plus saine et la plus puissante" du continent [ ] a jusqu'ici été contournée par les rails qui s'allongent depuis pour former un réseau européen: En les premiers rails, de Strasbourg à Bâle, appartiennent au réseau français.

En , une seconde ligne doit relier Zurich à Bâle, mais ne dépasse pas Baden. Les capitaux anglais, puis français, des Chemins de fer de l'ouest suisse , fondés en novembre , vont permettre en l'ouverture du chantier Genève - Yverdon via Morges [ ] , reprenant le rêve du canal d'Entreroches d'Elie Gouret , jamais terminé, malgré la présence de capitaux hollandais, français, bernois et genevois [ ] , qui voulait relier, à terme, la mer du Nord à la Méditerranée, en passant par les lacs Neuchâtel et Léman [ ].

Les administrateurs londoniens décident rapidement d'associer des banquiers genevois. C'est la seule voie ferrée romande prévue par les deux experts britanniques consultés par le Conseil fédéral, Robert Stephenson et Henry Swinburne , qui ont préconisé en un réseau national en croix, combinant bateau et train.

Avec la Compagnie du chemin de fer de Lyon à Genève , créée en , les chemins de fer du central suisse et les Chemins de fer du Nord-Est , ce sont les 4 principales actions suisses cotées à Genève, les autres étant liquidés à Paris et Lyon, note Alphonse Courtois , dans son "Manuel des fonds publics et des sociétés par actions" [ ] en , l'année où la Bourse publique instituée à Genève par James Fazy est boycottée par tous les courtiers genevois sauf un [ ] , obligeant le Premier ministre à rétropédaler par un compromis en forme de retraite [ ].

La Constitution de donnait à la Confédération helvétique le pouvoir de décider à qui incombe la construction de chemins de fer mais la loi fondamentale de l'a accordé aux cantons et au secteur privé, déclenchant une spéculation boursière éclatée et mal répartie.

Un total de 9 millions de francs est placé en chemin de fer américain contre 5,5 millions pour les suisses, 4 millions pour les français et 2 millions pour les anglais [ ] , tandis que neuf investisseurs ont plus d'un million de francs dans les Chemins de fer du nord de l'Espagne [ ].

Fondés à Zurich en , les Chemins de fer du Nord-Est sont absents en des successions étudiées, en raison du médiocre rendement. L'action chuta de francs en à 70 francs en [ ]. Son promoteur Alfred Escher avait sous-dimensionné les premières levées de fonds. Il créera en le Crédit Suisse , dont les crédits à court terme permettent de compléter puis suppléer les capitaux étrangers [ ]. Partisan d'un financement ferroviaire par des fonds privés, il n'en a pas pour autant encouragé la création d'une Bourse à Bâle et Zurich, ce qui se produit un quart de siècle plus tard qu'à Genève.

On lui imputa également les difficultés financières rencontrées par le projet du Gothard [ ]. Le rail suisse reste globalement sous-capitalisé: En , les quatre cinquièmes des compagnies suisses font face à des difficultés financières, beaucoup devant se tourner à leur tour vers l'étranger [ ]. Au seuil des années , le réseau suisse reste aussi marqué par son éclatement, dû au cantonalisme étriqué, auquel voudra remédier la loi fédérale de , donnant désormais, à la Confédération la compétence du rail [ ] , tandis qu'un rapport rédigé en par le Conseil d'État en observe que "beaucoup d'entreprises n'existent qu'à état de projet ou végètent faute de capitaux" [ ].

La pénurie de blé russe de la guerre de Crimée a ouvert un boulevard et fait flamber les cours pendant 4 ans. Le maïs monte aussi. Les négociants peuvent ainsi brasser plus d'affaires.

En , ce Marché à terme offre fromage et petits gâteaux à qui vient négocier sur son parquet et obtient un grand succès. Par sécurité, il exige des appels de marge , répartis entre vendeur et acheteur. La ville en compte six. Le crédit bancaire et le télégraphe sont ensuite en forte expansion grâce à de nouvelles banques à Chicago. Eugène de Sartiges , ambassadeur de France, raconte le 21 juin Avec les bonnes récoltes européennes de la fin de la Guerre de Crimée , le cours du blé s'effondre, l'offre s'assèche, les nouveaux trains du Midwest roulent à demi-vides.

La finance de l'Est vend à découvert les actions du rail et des banques. Le 21 août, c'est la rumeur d'un défaut des obligations ferroviaire de William B. Ogden , l'homme le plus riche de la ville. Les déposants retirent leur or. Mais le 15 novembre: L'économie américaine repart, en deux ans, mais d'abord sur le côte Est. Entre-temps, les chômeurs américains foncent vers les ruée vers l'or au Colorado et en Colombie-Britannique , puis au Nevada et au Montana Le libéral protestant David Hansemann , négociant en laines et promoteur des ligne Cologne-Anvers le "Rhin de fer" et Cologne-Dortmund par l'actuelle région de la Ruhr , est nommé aux finances du gouvernement de mars prussien en Il lève 25 millions de Thalers pour soutenir immédiatement l'économie, secouée par la Révolution de , via de nouvelles infrastructures, comme le chemin de fer, dont l'expansion décolle: Parachutes dorés — Retraites chapeaux.

Un cas de figure typique est le suivant: Tout cela vous paraît obscur? La libération excessive des mouvements de capitaux et la dérèglementation bancaire. La libéralisation des mouvements de capitaux, en intensifiant la concurrence dans le secteur financier, rend les intermédiaires plus vulnérables aux conséquences des prêts irrécouvrables et des mauvaises pratiques de gestion.

Elle peut permettre aux banques de développer leurs activités à risques à un rythme qui dépasse de loin leur capacité de gestion.

Bon week end à vous! Et je dois le dire très clairement devant les médias qui sont là et qui pourront le relayer: C'est aussi en tournant ceux-là qui se sont eux-mêmes enfermés dans les images qu'ils avaient, en ridicule, que nous arriverons à changer les représentations. Et je veux ici saluer la vitalité du toutes vos communautés, quelles que soient les spécialités que vous avez embrassées, que ce soit dans le commerce, que ce soit dans les professions libérales, dans l'informatique, dans l'entreprenariat du quotidien comme celui qui peut parfois être le plus innovant, je veux ici saluer la vitalité économique de cette communauté qui attend beaucoup des réformes conduites par le gouvernement.

Ma conviction, c'est qu'en effet, dans beaucoup de vos pays d'origine, dans vos pays d'attachement se joue une partie de notre sécurité collective, de notre destin et de nos intérêts.

Tous nos partenaires stratégiques en Asie seront associés et présents et je souhaite que nous puissions renforcer avec eux notre combat commun contre la radicalisation. Nous avons des expériences à partager, des échanges de renseignement à renforcer et c'est ce que nous ferons. Il y a sans doute même un an, je ne vous aurai peut-être pas dit, même en un jour comme celui-ci, que notre premier partenaire, c'était cette région pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Aujourd'hui, je peux vous le dire sans aucune hésitation. Le choix américain de sortir des accords de Paris et la détermination très forte de plusieurs grandes puissances de la région ont précisément marqué un changement profond. De la signature même des accords à la confirmation de son implication dans ces derniers jusqu'à l'annonce faite à Paris le 12 décembre dernier par le vice-premier ministre Ma KAÏ, d'une pleine implication et de la décision de mettre en place un marché du carbone en Chine, c'est un choix radicalement nouveau, profondément structurant qui a été pris par notre allié chinois sur ce sujet.

Les financements, les technologies, les capacités doivent s'y multiplier et cette implication sera aussi déterminante. Vous le voyez, ce pivot asiatique en matière de lutte contre le réchauffement climatique, est aujourd'hui structurant et quels que soient les histoires, les sensibilités, les désalignements qui peuvent exister dans la région entre les uns ou les autres, il y a une communauté de vues et d'engagement sur ce sujet, pleines et entières.

Sur le plan économique, nous avons des cartes majeures à jouer car l'offre de nos entreprises correspond aux besoins actuels des pays de la région dans plusieurs domaines: Et la France a un rôle à y jouer sur le plan économique en matière technologique, en matière d'innovation, en matière de partage justement des intelligences et des savoirs et vous avez un rôle à y jouer qui est fondamental. Il y a encore des marchés en Asie qui sont trop fermés et il y a aussi en Europe des économies qui sont trop fermées aux investissements asiatiques.

Et je l'ai dit: Nos affinités sont aussi, quand je parle de rayonnement de la France, culturelles. Vous savez, on parle beaucoup en cette année de la commémoration de la fin du premier conflit mondial et il y a évidemment un grand homme de ce conflit, celui qui allait gagner le dernier quart d'heure. Et ce que je souhaite profondément, c'est que nous puissions justement continuer à bâtir ensemble dans le moment que nous vivons. Et c'est pourquoi le dialogue que vous devez faire vivre, chacune et chacun dans vos domaines — politique, culturelle, entrepreneurial, scientifique, diplomatique, militaire - est absolument indispensable.

Ce sera l'un des objectifs de ma visite en Inde à l'occasion de laquelle sera organisé le premier sommet de la connaissance franco-indien pour rapprocher nos jeunesses, nos universités, nos organismes de recherche qui est pour moi l'un des éléments indispensables, mais c'est ce que nous devons décliner avec chacun des pays que vous représentez pour certains, dont vous venez pour d'autres. Et dans ce dialogue tout particulier, je souhaite que vous puissiez aussi nous aider à porter la francophonie.

Et il est indispensable que nous sachions là aussi parler à chacune et chacun et déployer la force de ces relations.